lundi 17 novembre 2008

Live Report : Festival des Inrocks 2008, le debrief

Debrief du Samedi 15 novembre à la Cigale pour être plus précis:


The Virgins : 8/20
On les attendait de pied ferme, et ils auront été définitivement décevants. Depuis que le chanteur à délégué sa guitare à un nouveau membre on croirait entendre jouer les Maroon 5.


Seasick Steve : 15/20
Deux cinquantenaires, salopette en jean et casquette John Deer, en provenance directe du Mississipi. Rien à redire, un Blues Country ultra détonnant joué sur une guitare à 3 cordes, des chansons qui parlent de fermes, de chiens et de moustiques, un vrai régal. Maintenant on sait à quoi ont été nourris les Kings of Leon.


Soko : 6/20
Ma petite sœur qui chante dans sa chambre avec ses copines, définitivement pas fait pour le live. Le seul moment du concert où il y a eu la queue au bar.


Friendly Fire : 13/20
Ils ont su nous donner ce qu’on attendait, ni plus ni moins, en revanche leur beats samplés sur lesquels leurs deux batteurs se sont acharnés peuvent à la longue être un peu lassants.


Foals : 17/20
Un groupe qui sait faire le spectacle, un chanteur survolté qui ose escalader au balcon ou jouer frénétiquement de la batterie en chantant. Un set ultra dense, sans répits, un vrai bonheur.


L’avis du comptable : un bien beau Samedi donc, avec tout de même pas mal de prépubères dans la fosse (merci Soko) et de quadras accoudés au bar (merci les Inrocks), on retiendra la superbe performance de Foals (cf. vidéo de "Cassius" par Foals), et comme on dit chez nous : «A l’année prochaine».

2 commentaires:

Moby a dit…

C'est vrai que Foals était au dessus du lot.

DTRT a dit…

Eum, je crois que tout compte fait Foals ne sera pas si ephemere reste à voir avec le temps. Ils s'affirment de plus en plus on dirait