lundi 16 juin 2008

Ainsi fon fon fon (Les petites Mary Onettes)

Les Smiths sont-ils de retour ? Une chose est sûr, le soft rock guitare-synthé des suédois de The Mary Onettes prouve une fois de plus que les rythmes chatoyants de la joyeuse bande à Morrissey sont loin d’être passé de mode.

Au-delà de cet emprunt aux gloires passées de la Cold Wave, les Mary Onettes nous démontrent encore que la scène suédoise est d’un dynamisme sans limites.
Nos tristes nuits parisiennes, longue suite d’égarements entre la Flèche d’Or, le Point Ephémère et la Maroquinerie, ne seraient-elles pas un peu plus réjouissantes si nous avions de tels groupes à nous mettre dans les oreilles?

Leur album « Labrador » date de 2007, mais puisqu’il vous plongera dans un univers purement 80’s, on ne peut pas dire qu’il soit déjà trop tard pour en profiter. Vous avez dansé sur Depeche Mode, chanté sur The Cure, crié pour New Order, pleuré sur The Stranglers, et fait l'amour sur Genesis, ce groupe et fait pour vous.

Ce n’est peut être pas leur chanson la plus connue mais c’est ma préférée, voici «Void» par The Mary Onettes, en son et en images :

2 commentaires:

L'anonyme commentateur a dit…

Aussi un petit côté Joy Division qui fait plaisir à entendre !

Anonyme a dit…

Y'a bcp de trucs suédois ici
J'aime bien