samedi 7 juillet 2007

Juliette, les licks et l'iguane

De retour des eurockéennes de Belfort, un seul groupe, ou plutôt une seule personne hante mes souvenirs embrumés : la superbe Juliette Lewis. L’idée de voir l’actrice natural born killeuse en chanteuse de rock suscite a priori un doux dédain (dans le meilleur des cas), un sarcasme appuyé dans le pire.

Dépassez cette impression. Il ne s’agit pas ici d’une énième actrice se prenant pour la fille spirituelle de Nico. Juliette Lewis on stage, c’est la brutalité, la rage et la sexualité du rock. La filiation avec Iggy Pop est évidente, et même troublante.

Et leur folie n’est pas leur seul point commun ! Seul bémol à une prestation scénique hallucinante : des compositions assez faiblardes portées par un groupe interchangeable. Iggy a eu ses Stooges, souhaitons à Juliette de trouver un band a la hauteur de son charisme.

Ci-dessous, « Hot Kiss », leur dernier single : pour le bisous c’est quand elle veut.



4 commentaires:

Christian Leguidec a dit…

Quelle belle entrée en matière de la part de notre nouvel expert.

Céline a dit…

Bonjour,

je n'ai pas trouvé d'autres moyens de vous contacter et je m'excuse pour ce commentaire. En effet, j'ai remarqué les qualités de votre blog Musique. J'aimerais donc vous faire découvrir Paperblog, un nouveau service dont la mission est d'identifier les meilleurs articles issus des blogs. Pour vous faire une idée de Paperblog, je vous invite à vous rendre sur http://www.paperblog.com. N'hésitez pas à m'envoyer un mail sur celine@paperblog.com pour plus de précisions. Bien cordialement, Céline

Christian Leguidec a dit…

Les articles de Régis déchainent les passions. Encore deux ou trois articles à ce rythme et on pourra faire payer 10 euros l'accès au site.

Anonyme a dit…

jolie photo!