dimanche 25 novembre 2007

Des vierges pas très catholiques.


Que dire de The Virgins, quatuor New-yorkais en proie à un buzz fulgurant outre-atlantique. Autoproduits, et n’ayant qu’un seul EP à leur actif, il n’est pas simple de découvrir qui se cache derrière ces perfectos usés et ces Ray Ban rutilantes.

Apparus chez nous il y a de cela un an, en première partie de Patty Smith à l’Olympia le soir des 30 ans d’Agnès B, les Virgins ne donnaient plus vraiment de nouvelles. La programmation de Nova a pourtant récemment ouvert son antenne à leur tube funko/libertino/rock, « Rich Girls », dont les paroles semblent tout droit sorties de ce East Village dont nous rêvions, redevenu the place to be pour des musiciens revanchards mais qui on su garder ce sens de l’humour et de l’autodérision qui fait tant défaut aux formations françaises qui s’imagineraient bien faire carrière à NYC (cf. Rock&Roll…).

En attendant la sortie de leur premier album chez Atlantic dans les mois à venir, découvrez tout leurs univers sur : myspace.com/thevirginsnyc
Et en bonus une version live de « Rich Girls » qui j’en suis sûr deviendra l’hymne du rock new-yorkais 3.0 :

2 commentaires:

lyle a dit…

Le nouveau 'renouveau rock' on dirait...
Bof...

Michel Michal a dit…

Il faudra pour sûr leur laisser un peu de temps mais je suis certain que ces petits là sont sur la bonne voie.

La réponse New-Yorkaise à la pseudo New Rave Angalaise...enfin j'espère.