jeudi 28 juin 2007

Emily Haines & les squelettes mous



Avis aux plus jeunes. Attention, ceci n'est pas un article d'Indie-Rock-revival-new-wave-eighties. Assurez vous d'avoir plus de 18 ans pour pouvoir lire le texte qui suit.
Emily Haines, avant tout connue pour être la chanteuse-claviériste des excellents canadiens de Metric, mais aussi pour sa participation au collectif de Broken Social Scene (tout comme Feist), était ce mois ci à Paris pour la sortie de son premier album solo, le sus-nommé Knives Don't Have Your Back. Parrainé par LE Robert Wyatt, qui n'avait pas du rester insensible à la grande qualité des titres de Metric ( Dead Disco bien sûr, mais aussi Glass Ceiling , Monster Hospital, I.O.U., Handshakes...), l'album surprend au premier abord.
Enregistré entre Los Angeles, Toronto, NYC et Montréal, cet album aura demandé 4 ans pour être enregistré. Et cela se ressent. Intimiste, sombre, mélancolique, cet opus m'a plu, nottament par le grand talent de songwriter d'Emily Haines et par sa voix très fragile. C'est accompagnée du trio The Soft Skeleton (formé par des membres de Metric, Broken social scene et Sparklehorse) qu'Emily Haines produit cet album à l'accent très new-yorkais. A se procurer rapidement et à écouter cet hiver.

Ci-dessous le vidéoclip (très louche) de Doctor blind d'Emily Haines & the soft skeleton.

4 commentaires:

lyle a dit…

J'ai écouté l'album chez mon disquaire et n'ai pas été très convaincu.
Mais je ne suis déjà pas fan de Metric, ce qui explique peut-être cela...

Christian Leguidec a dit…

Aïe ouïe. Je pense que l'album mérite d'avoir sa deuxième chance. Oui madame. Surtout si tu as aimé l'album de Beth Gibbons & Rustin Man et ceux d'Elysian Fields. Sinon, et bien tampis, rien de grave.

Erwan a dit…

Pas fan de Metric et pas convaincu à la première écoute non plus, mais après la beautée minimaliste des titres se dévoile petit à petit. Vraiment superbe.

Christian Leguidec a dit…

Ahhhh! Merci! ca c'est un bon commentaire!